Zoom sur le gros œuvre d’un bâtiment

Tout édifice qu’on bâtit possède un gros œuvre et un second œuvre. La construction se termine toujours par les finitions. Il est à noter que le second œuvre englobe tous les éléments qui s’appuient sur le gros-œuvre. Il est temps d’apporter au maître d’ouvrage un éclaircissement à ces termes et expressions que les professionnels du bâtiment utilisent souvent, mais qu’on comprend à peine la signification.

Gros-œuvre : structure garante de la robustesse d’une construction

Le gros œuvre d’une construction est comme le squelette d’un être vivant. C’est lui qui lui permet de se dresser, de se tenir stable et de résister aux sollicitations extérieures. Il comporte en grande partie l’ossature qui peut être métallique ou en béton armé pour les grands ouvrages. Les petites et moyennes constructions peuvent se doter d’une ossature en bois.

Le gros-œuvre est donc constitué de nombreux éléments de construction fabriqués à l’aide de matériaux bien choisis. On assemble ces éléments pour faire un tout. Ce tout correspond à la structure capable de supporter toutes les charges et les efforts qu’elle pourra subir. Dans le cas d’un bâtiment, cette structure se compose des :

  • Fondations
  • Poutres
  • Poteaux
  • Murs porteurs
  • Dalles
  • Planchers
  • Éléments de charpente

L’ensemble subit entre autres :

  • Les charges permanentes, y compris son poids propre ainsi que le poids du second œuvre
  • Les charges d’exploitation, notamment le mobilier, le poids des occupants, etc.
  • Les efforts divers : le vent, la neige, la pluie, le séisme, les chocs, etc.

Le gros œuvre est également conçu, dans la mesure du possible, de façon à résister au feu.

Peut-on rénover le gros œuvre d’un bâtiment ?

Certes, la durée de vie d’un bâtiment est assez longue. Toutefois, comme toute chose, le gros œuvre est susceptible de se dégrader au fil du temps. Une extension irréfléchie peut sur-employer la structure et la déformer. Heureusement qu’on peut rénover le gros œuvre quoique ce ne soit pas une affaire facile. La reprise en sous-œuvre, par exemple, est une des techniques employées pour consolider une zone déterminée. Il peut s’agir de :

  • la réfection d’une charpente métallique
  • le renforcement d’un béton dégradé par l’utilisation de résine.

Sinon, la rénovation de bâtiment au niveau du gros-œuvre peut être :

  • le renforcement des fondations par redimensionnement des éléments
  • la mise en œuvre d’éléments supplémentaires
  • la remise à niveau d’un élément de structure à l’aide de vérins.

Les travaux de rénovation peuvent consister à démolir carrément, puis à reconstituer une partie de la structure du bâtiment.

L’entreprise du gros-œuvre d’un bâtiment

ProhomeLes interventions touchant le gros œuvre s’avèrent délicates, aussi bien pour les nouvelles constructions que pour les constructions existantes. Vous tenez à garantir la fiabilité de vos projets de construction ? Autant faire appel à une entreprise qualifiée en construction et rénovation de bâtiment au savoir-faire confirmé.

Prenons l’exemple de ProHome. Vous pouvez lui confier le gros œuvre de votre future maison. Notre entreprise générale de construction et rénovation est même en mesure de réaliser le second œuvre. Ce dernier correspond à tous les éléments qui s’appuient sur le gros œuvre, notamment la couverture de toiture. Le principal atout d’une entreprise générale par rapport à une entreprise de construction spécialisée réside dans sa polyvalence. Une entreprise spécialisée peut posséder une meilleure expérience en matière de gros œuvres. Cependant, en la sollicitant, vous devez encore chercher une autre entreprise pour s’occuper du second œuvre et des finitions. Cela va certainement impacter le coût total des travaux, alors que Pro Home vous garantit l’excellence et la qualité de la totalité de ses travaux.

Citons pour terminer quelques interventions sur le gros œuvre d’un bâtiment :

  • Terrassement
  • Maçonnerie, jointoiements compris
  • Bétonnage, coffrage et ferraillage