Les bonnes pratiques pour récupérer des taches d’humidité sur un mur

Les bonnes pratiques pour récupérer des taches d’humidité sur un mur

Les taches d’eau sur les murs sont particulièrement disgracieuses en plus de décoller le papier peint ou la peinture. Elles sont désagréables à voir au quotidien et elles freinent les transactions dans une maison en vente ou en location. Voici quelques bonnes pratiques à adopter pour les nettoyer et pour qu’elles ne refassent pas leur apparition à l’avenir.

Taches d’eau sur les murs : traiter le problème en profondeur

Les taches d’eau qui apparaissent sur les murs signalent en général un problème d’humidité. Il convient donc de traiter ce problème en priorité, en faisant appel à des professionnels. Il existe en France des spécialistes fiables comme MT Services Dépannages. Mais quel que soit le prestataire, assurez-vous de bénéficier d’un travail professionnel et de qualité.

Une équipe professionnelle pourra déterminer la cause de l’humidité et proposer la solution adaptée. Les consommateurs peuvent alors demander un devis sur-mesure en précisant en détail ce qui leur arrive (humidité ascensionnelle, infiltration d’eau, taches de moisissure, etc.)

En tout cas, faire appel à un spécialiste est fortement recommandé pour éviter une dégradation plus avancée de la structure du bâtiment. Et l’humidité a aussi des effets néfastes sur la santé : développement d’allergies, rhinite, conjonctivite, maladies chroniques comme l’asthme chez les enfants, etc.

Taches d’eau sur les murs : en venir à bout avec quelques astuces simples

Aucun nettoyage n’est en général nécessaire s’il s’agit de taches d’eau fraîches, causées par une fuite d’eau rapidement stoppée. Il suffit de laisser l’eau s’évaporer et aucune tache ne devrait rester quand le mur sera bien sec. Les taches sont plus difficiles à enlever en cas de souillure à la rouille. Vous trouverez quelques astuces sur cette publication.

En cas de taches de moisissure, il convient dans un premier temps de se débarrasser de l’excédent de matière. Utilisez un chiffon sec et frottez tout simplement. Mélangez ensuite de l’eau de javel avec du détergent. Cette solution pourra être vaporisée sur le mur afin d’enlever les taches restantes. Utilisez cette fois un linge humide pour frotter délicatement le mur. Ne frictionnez pas trop fort parce que la solution pourrait enlever la peinture.

Le mur sera plus « sain » après cette étape. Faites-le alors sécher avec un chiffon sec et propre. Notez bien que nettoyer le mur ne sert à rien si le problème d’humidité n’est pas résolu. En effet, les taches d’eau ou de moisissure réapparaîtront au bout de quelques jours.

Taches d’eau sur les murs : mieux vaut prévenir que guérir

Évitez l’apparition de taches d’eau sur vos murs en entretenant tout simplement votre système de canalisation et de plomberie. Vous éviterez ainsi les fuites qui en sont les principales causes. En plus d’éviter les marques disgracieuses, un entretien régulier vous évite des dégâts trop importants qui coûtent chers.

Les taches d’humidité peuvent et doivent également être anticipées. Plusieurs précautions sont donc à prendre au quotidien :

  • Bien aérer la maison
  • Ne pas accumuler trop de plantes vertes en intérieur
  • Essuyer les vapeurs d’eau après la douche
  • Ne pas surchauffer la maison
  • Placer les meubles à quelques centimètres des murs

Venir rapidement à bout des taches d’eau et d’humidité est vivement conseillé parce que cela fait perdre du cachet à la maison. Évidemment, il est hors de question de résoudre le problème de manière superficielle. Faites appel à des professionnels pour  identifier et éliminer rapidement la vraie source d’un tel problème. Et trouvez de nombreux conseils sur Nidouillet pour le nettoyage des taches et d’autres travaux à faire à la maison.

Les critères importants pour choisir une chaudière électrique

Les critères importants pour choisir une chaudière électrique

La chaudière électrique est un système de chauffage central qui permet de chauffer toute une maison. Comme toutes les autres chaudières, elle nécessite également une réflexion pour son choix. Aussi nombreux que variés, les critères qui caractérisent le choix doivent être pris en compte en toute lucidité afin de ne pas s’induire en erreur. Entre les différents modèles, la puissance, la fonction et la capacité de chauffe, il est important de bien réfléchir avant d’acheter ce type d’équipement. Retrouvez alors les conseils d’un chauffagiste 93pour bien choisir votre chaudière électrique.

Le fonctionnement d’une chaudière électrique

A la différence des autres types de chaudières, la chaudière électrique est le seul modèle qui n’utilise pas des combustibles pour fonctionner. En effet, certaines chaudières utilisent le bois, comme combustible, et d’autres le gaz ou le fioul. Pour le modèle électrique, elle fonctionne uniquement avec de l’électricité.

Le principe est, cependant, le même, c’est-à-dire, elle permet de produire de la chaleur à travers de l’eau chauffée. Elle dispose des résistances qui sont immergées dans l’eau, cette dernière est ensuite chauffée et la chaudière la diffuse dans les radiateurs à eau chaude ou dans les systèmes de chauffage au sol.

Pour la chaudière électrique, l’eau fonctionne en circuit fermé, ce qui ne requiert aucun conduit de cheminée. Mais surtout, elle est donc respectueuse de l’environnement. Par ailleurs, ce type de chaudière n’a besoin ni de raccordement ni de cuve de stockage puisqu’il ne fonctionne pas avec un combustible. Elle permet ainsi un gain de place considérable et désadapter à un petit espace.

En outre, permettant une montée rapide de la température, la chaudière électrique est un excellent allié pour profiter d’un bon confort thermique. Et c’est la chaudière la moins onéreuse du marché.

Les différents modèles de chaudière électrique

La chaudière électrique se décline en deux modèles différents qui se distinguent par leur système d’installation. D’un côté, il y a la chaudière murale, et de l’autre, la chaudière au sol.

La chaudière électrique murale

La chaudière électrique murale s’installe sur les murs comme le dévoile son nom. Il s’accroche facilement au mur et ne requiert pas de grande compétence quant à son installation. Ce modèle de chaudière bénéficie d’une structure compacte et légère, et elle a l’avantage de ne pas être trop encombrant. De ce fait, il est même possible de la placer dans un coffrage, mais accessible pour pouvoir l’atteindre en cas de problème. Son installation peut se faire dans toutes les pièces de la maison, mais en principe, elle est placée dans la salle de bain ou dans la cuisine. La chaudière électrique murale présente une assez faible puissance, soit de 30 KW. Elle est ainsi réservée pour le chauffage d’une maison à faible surface, au maximum 100m².

La chaudière électrique au sol

La chaudière électrique au sol présente une structure plus importante que le modèle au mur. Comme son nom l’indique, elle s’installe au sol, et c’est un modèle qui nécessite une plus grande surface pour son installation. Assez encombrante, cette chaudière ne doit pas davantage être placée dans une pièce à vivre, mais plutôt dans le garage, le cellier ou le sous-sol. Il s’agit toutefois d’une chaudière qui présente une haute puissance de 70 KW, et parfois même plus en fonction du modèle. De ce fait, elle est parfaitement adaptée pour chauffer une plus grande maison comme l’avis d’un chauffagiste 93.

La chaudière électrique pour produire de l’eau chaude sanitaire

La chaudière électrique, en plus d’être un système de chauffage central, peut également assurer une autre fonction. En effet, elle peut également approvisionner de l’eau chaude sanitaire à la maison. Dans ce cas, il faudra la coupler avec deux cuves que l’on appelle corps de chauffe pour assurer le chauffage de l’eau et sa distribution dans les pièces nécessitantes. L’eau chaude produite peut alors servir pour faire la vaisselle, le nettoyage de la maison ou dans les salles de bains.

On peut alors diviser ce type de chaudière électrique en deux catégories. D’une part, le système de chauffage et la production d’eau chaude peuvent être indépendants. La production d’eau chaude est alors assurée par une résistance électrique spécifique automatique. Lorsque la température de l’eau stockée dans la cuve atteint une limite fixée par le thermostat, la chaudière se met en marche pour la chauffer. D’autre part, la production d’eau chaude peut dépendre du système de chauffage. Dans ce cas, selon un chauffagiste 93, il n’y a qu’une seule cuve composée de deux circuits dont le premier assure l’arrivée d’eau froide et le second la sortie d’eau chaude. Ces deux circuits sont reliés par un tuyau de chauffe qui permet le chauffage de l’eau sanitaire.

Par ailleurs, la production d’eau chaude pour la chaudière électrique se présente sous trois formes bien distinctes. Il y a la production instantanée qui s’adapte à un faible besoin en eau chaude ; la production à micro-accumulation pour disposer immédiatement de l’eau chaude aux robinets ; et la production à accumulation qui permet d’assurer l’approvisionnement en eau chaude pour toute une famille.

Les critères de choix pour une chaudière électrique

Pour que la chaudière électrique puisse répondre correctement à vos besoins, il est nécessaire de considérer ces quelques caractéristiques.

La puissance de chauffe

La puissance de chauffe de votre chaudière peut influencer grandement le confort qu’elle vous procure. De manière générale, cette puissance doit se situer entre 20 et 28 KW pour une maison à petite surface, soit moins de 100 m². Pour une surface à chauffer plus importante, la chaudière doit avoir une puissance de 25 à 35 KW.

Un chauffagiste 93 vous revient ainsi de connaître la puissance qui vous conviendra et qui pourra correspondre à la surface de votre maison. Sachez quand même qu’en plus de la surface à chauffer, la puissance de la chaudière dépend aussi de la température souhaitée, de la qualité d’isolation de la maison, la température extérieure et la déperdition d’énergie.

Le rendement

Le rendement d’une chaudière électrique est un grand facteur pour sa capacité de chauffe. En fonction de vos besoins et de la configuration de votre habitation, vous pouvez choisir un rendement différent. Mais en général, le rendement de ce type de chaudière se situe autour de 100%. En effet, à la différence des chaudières à combustion, la chaudière électrique ne présente pas de déperdition de chaleur.

La consommation électrique

La chaudière électrique est réputée pour sa grande consommation énergétique. En effet, en comparaison aux autres types de chaudière, elle est la plus gourmande en énergie. C’est pourquoi elle est particulièrement adaptée pour les logements bien isolés. Il faudra alors en prendre compte lors de votre choix. Il existe, toutefois, des modèles de chaudière à basse température qui permettent une économie d’électricité allant jusqu’à 15 % par rapport aux modèles classiques. Vous pouvez alors les choisir, mais il faudra, dans ce cas, les coupler à des radiateurs à basse température.

Le prix

A titre indicatif, le prix d’une chaudière électrique varie entre 1000 et 6000 euros. En effet, en fonction du type, de sa puissance et de son rendement, la chaudière électrique peut coûter du simple au triple. Et il faudra, en plus, considérer les frais d’installation et les dépense énergétique qui peuvent atteindre les 2000 euros par an. Quoi qu’il en soit, ce type de chaudière constitue le modèle le moins onéreux du marché des chaudières.

Si vous cherchez des professionnels pour installer votre chaudière électrique au meilleur prix, chauffagiste 93 est à votre disposition.

Enfin, bien qu’une chaudière électrique ne nécessite pas trop d’entretien, il est toujours judicieux de vérifier ses mécanismes et son bon fonctionnement de manière régulière pour éviter tout risque de panne. Dans ce sens, on vous propose des services complets sur l’entretien, la réparation et l’installation de votre chaudière, quel que soit son type.

Quelle chaudière choisir ?

Quelle chaudière choisir ?

La chaudière est un système de chauffage central qui permet de chauffer toute une maison. Le choix de ce dispositif n’est pas une évidence pour un particulier. Outre les différents types existants, il convient également de définir exactement les besoins à pourvoir. Le rendement, la consommation énergétique, la technologie  et la puissance sont autant de critères à considérer lorsque vous choisissez ce genre d’équipement. Et les caractéristiques de l’habitation à chauffer sont aussi à prendre en compte afin d’obtenir un modèle qui y sera adapté. Découvrez dans cette fiche les différents types de chaudière ainsi que leurs caractéristiques respectivesproposés par un chauffagiste 91afin que vous puissiez choisir le modèle adéquat.

Le principe de fonctionnement d’une chaudière

Le fonctionnement d’une chaudière est assez simple et presque identique pour tous les modèles. En effet, en augmentant la température d’un fluide à 90°, elle permet de produire de la chaleur pour pouvoir chauffer la maison. Ce fluide est ensuite distribué dans un réseau de radiateur ou dans un plancher chauffant pour disperser la chaleur dans toute l’habitation. Les chaudières qui fonctionnent avec un combustible sont équipées d’un foyer ou chambre de combustion pour effectuer la combustion de la matière. Elles captent alors des énergies à partir de la combustion pour pouvoir chauffer l’eau. Une chaudière peut servir de chauffage uniquement, ou effectuer une double fonction dont le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

Par ailleurs, quel que soit le modèle, une chaudière est obligatoirement composée d’un brûleur qui sert à brûler le combustible, d’une génératrice, d’un réseau de conduit, d’un foyer et d’un tuyau d’évacuation pour les fumées. Pour les chaudières à gaz et au fioul, une cuve est nécessaire pour stocker le combustible. Quant à la chaudière à bois, elle ne nécessite aucune zone de stockage, et le modèle à granulés possède un silo indépendant pour alimenter la chaudière en pellets. Pour les chaudières électriques, elles ne contiennent ni de brûleur, ni de chambre de combustion ni de conduit d’évacuation pour les fumées.

Le fonctionnement d’une chaudière à basse température

Ce type de chaudière permet de chauffer l’eau jusqu’à une température de 40°. Elle diffuse ensuite ce fluide dans les radiateurs à eau chaude ou les systèmes de chauffage au sol. La chaudière à basse température requiert généralement une pièce bien aérée pour son installation. Elle a besoin d’un conduit de cheminée pour pouvoir évacuer les fumées de la combustion. D’où leur appellation chaudières ouvertes ou chaudières atmosphériques.

Mais il est également possible de trouver une chaudière à basse température à ventouse. Ce sont des modèles étanches ou fermés qui ne nécessitent aucun mouvement d’air pour fonctionner. De ce fait, elles peuvent être installées dans une pièce entièrement fermée. Ce type de chaudière ne nécessite pas non plus de conduit de cheminée pour l’évacuation des fumées. Grâce à sa technologie ventouse(expliqué par un chauffagiste 91), elle dispose d’un double circuit qui permet à la fois d’assurer l’entrée d’air et la sortie des fumées.

Le fonctionnement d’une chaudière à condensation

Contrairement à la chaudière basse température, le modèle à condensation permet une température de l’eau atteignant les 90°. Le principe de distribution est le même que le modèle à basse température, c’est-à-dire l’eau chaude passe par les radiateurs ou le chauffage au sol pour se disperser dans tout le logement. L’énergie d’une chaudière à condensation est obtenue à partir de la transformation du gaz en liquide. Autrement dit, la chaudière récupère l’énergie produite par la combustion des combustibles. La chaleur est obtenue par condensation des fumées qui contiennent de la vapeur d’eau chaude.

Côté rendement, la chaudière à condensation offre un meilleur à 105% contre 90% pour la chaudière à basse température.

Les différents types de chaudières

La chaudière électrique

La chaudière électrique est la plus pratique des modèles de chaudière grâce à son fonctionnement à l’électricité, selon l’avis d’un chauffagiste 91. Ce type de chaudière ne requiert pas l’utilisation de combustibles pour le chauffage de la maison ou de l’eau. De plus, elle est très facile à installer. Son petit bémol est qu’elle ne convient pas aux grands volumes parce qu’elle peut augmenter rapidement la consommation en énergie. De même, il est nécessaire de le coupler à un gestionnaire d’énergie pour limiter la consommation électrique.

La chaudière électrique est dotée de deux systèmes différents pour réchauffer l’eau. Le premier est par une résistance électrique immergée dans l’eau, et le second par la projection d’ions à grande vitesse. Dans tous les cas, la chaudière permet un chauffage rapide, quoique le second système coûte plus cher que le premier.

La chaudière à gaz

Sans grande surprise, la chaudière à gaz fonctionne avec le gaz comme combustible. Elle est souvent munie d’une cuve de stockage qui permet de recevoir le combustible. Ce type de chaudière se décline en deux modèles dont le modèle à basse température et le modèle à condensation. La chaudière à gaz nécessite un entretien régulier qui doit être effectué par un professionnel comme chauffagiste 91.

La chaudière à fuel

Disposant d’une cuve de stockage, la chaudière à fuel fonctionne avec le fuel stocké dans la cuve. Comme le modèle à gaz, on peut aussi trouver une chaudière à fuel à basse température et une chaudière à fuel à condensation. Cette chaudière peut évacuer les fumées à partir d’un conduit de cheminée ou par le biais de la technologie à ventouse. C’est un modèle assez polluant, et elle n’est pas à privilégier pour une installation neuve.

La chaudière à bûches

La chaudière à bûches est un modèle de chaudière à bois qui utilise les bûches de bois comme combustible. Elle est équipée d’un foyer qui permet de recueillir les bûches afin d’assurer le chauffage. Les bûches sont à introduire manuellement, et la chaudière doit se recharger chaque jour en bûches pour pouvoir fonctionner.

La chaudière à granulés

Fonctionnant avec des pellets, la chaudière à granulés dispose d’un silo qui permet de les stocker. Elle est également composée d’un réservoir tampon et d’un foyer. La chaudière à granulés peut être équipée d’un silo indépendant, ce qui permettra de stocker tous les pellets de la saison de chauffage. Et grâce à ce silo indépendant, la chaudière peut fonctionner de manière automatique.

La chaudière mixte

Egalement appelé chaudière double service, ce type de chaudière permet à la fois de chauffer toute la maison et de produire de l’eau chaude sanitaire. Elle peut, par ailleurs, fonctionner avec différents types de combustible comme le fuel et le gaz, le bois et le gaz, etc. Pour cela, elle contient un foyer réservé à chaque type de combustible. La chaudière mixte offre un confort d’utilisation, mais elle est cependant plus onéreuse.

Enfin, quel que soit le type de chaudière que vous choisissez, sachez qu’une chaudière nécessite généralement un entretien régulier. Pour ce faire, il est nécessaire de faire appel à des professionnels comme chauffagiste 91. Entretenir votre chaudière vous permet de garantir son bon fonctionnement ainsi que sa durabilité.

Le prêt immobilier pour réaménager votre intérieur

Le prêt immobilier pour réaménager votre intérieur

Être locataire d’une maison ne signifie pas seulement qu’on occupe cette dernière, mais aussi qu’on est responsable de son entretien. Il faut effectivement savoir que pour rester confortable et agréable, un domicile doit être soigné. Pour y parvenir, il existe plusieurs alternatives intéressantes, dont l’entreprise d’un projet d’aménagement. Ce dernier suppose aux locataires de conduire des travaux visant à améliorer l’agencement de l’intérieur de la maison. L’ajout d’équipements et installations favorisant le bien-être au sein de la demeure peut également être prévu.

Lire plus

Comment chauffer votre piscine de manière écologique ?

Comment chauffer votre piscine de manière écologique ?

Aujourd’hui, le monde commence à se soucier de l’environnement, quel que soit le domaine dont on parle. C’est alors que vous pourrez trouver sur le marché des systèmes développés de la dernière génération, qui vous permettront de chauffer une piscine d’une manière tout à fait écologique. Qui n’a jamais rêvé de se baigner en été tout comme en hiver ? Mais pour ce faire, il vous faudra chauffer l’eau de votre piscine.

Lire plus