Le béton auto nivelant et son utilité

Le béton est un matériau indispensable dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Les recherches pour améliorer sa qualité ne cessent pas, afin de répondre aux exigences de plus en plus pointues en matière de construction. Annuler le vide lors du coulage du béton est le souci principal des constructeurs. Et pour assurer sa solidité et sa résistance à la compression, la solution a été trouvée dans le ciment auto nivelant. Un procédé révolutionnaire qui a été mis au point au Japon vers la fin des années 1980.

Généralités

La perfection dans le coulage du béton a été une perpétuelle hantise chez les professionnels du métier. L’application de vibrations et l’arrosage constant caractérisent le béton classique. Mais ce procédé a des limites et réclame une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée. Avec l’arrivée du béton auto nivelant sur le marché français vers la fin des années 1990, la solution aux soucis de performance a été trouvée. Cette avancée dans la fabrication du béton est due à l’utilisation de composants, qui assurent une grande fluidité au matériau et à un zéro vide lors du coulage du béton. Il y a d’abord les adjuvants, qui sont des produits chimiques pour améliorer principalement l’étanchéité et réduire le temps de prise du béton. Puis, s’y ajoutent les super plastifiants, des polymères hydrosolubles, qui sont des réducteurs d’eau et responsables de l’augmentation de la résistance mécanique du béton à l’état durci. La grande fluidité du béton auto compactant lui donne une bonne place dans le tableau des classes de consistance, car il présente un affaissement appréciable entre 16 cm et 22 cm. Ce type de béton est surtout rentable pour les grandes surfaces.

Le ragréage auto nivelant : une étape incontournable

Cependant, il n’est pas recommandé d’installer le béton auto nivelant sur des surfaces  avec une pente de plus de 1 %. Un ragréage auto nivelant pour redresser les irrégularités du support s’avère nécessaire. Ainsi, il faut un enduit adéquat. Préalablement, il faut préparer le sol ou le support rigide pour qu’il soit bien horizontal. Puis, composer un mélange de poudre de ciment et d’eau selon un mode d’emploi strict, avant de l’appliquer sur le revêtement de base. Commencez la pose de l’enduit par le coin opposé à la porte d’entrée sur une surface de 1 à 2 m² en premier. Ensuite, l’opération sera répétée. Le ragréage permet d’obtenir une surface plane, et s’applique à tout type de support rigide. En revanche, si on est en présence d’un sol avec des creux et une dénivellation assez importante, il vaut mieux opter pour le mortier de nivellement.

Conseils pour réussir un coulage de béton

L’utilisation du béton auto nivelant obéit à quelques principes. Le coffrage est très important. A cet effet, il doit être résistant et complètement étanche. Son transport s’effectue en camion toupie. Le personnel préposé au transport doit veiller à malaxer sans cesse le béton. Pour optimiser le coulage du béton, il est conseillé de réduire la hauteur de chute ou de d’écrire des vagues en S en se déplaçant à reculons. L’utilisation d’un râteau, suivie de celle d’une barre de répartition pour finaliser la mise en place du béton est indispensable : une 1ère passe dans un sens et la 2nde en contre-sens. Ensuite, la pulvérisation d’un produit de cure, à raison d’un litre/m2 limitera une évaporation d’eau de façon optimale et les microfissurations pendant la prise du béton. Cependant, toutes ces actions ne doivent pas occulter les réglementations en matière d’épaisseur et d’armature.